Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge
Histoire

Norman Davis (1938-1944)

La Guerre mondiale laissait augurer des moments difficiles pour la Ligue des Sociétés de la Croix-Rouge. Les Sociétés Nationales étaient sur le pied de guerre. La question de l'avenir des Sociétés de la Croix-Rouge des pays soumis au totalitarisme restait sans réponse.

En novembre 1938, le président de la Croix-Rouge américaine Norman Davis adressa, depuis Washington, un message au Conseil exécutif de la Ligue: "La situation affligeante des Juifs et des autres réfugiés sans abris en Europe atteint une telle ampleur que la résolution du problème dépasse la juridiction ou même l'aptitude de la Croix-Rouge".

Le premier septembre 1939, les troupes allemandes envahirent la Pologne. Trois jours après, les gouvernements français et anglais déclaraient la guerre à l'Allemagne. En 1941, Davis se tenait près d'un piano sur lequel le compositeur Irving Berlin jouait une oeuvre inédite dédiée à la Croix-Rouge, où il était demandé aux "anges de la pitié" -- les infirmières américaines -- "de se rendre là où les ténèbres engloutissent la lumière".

Pendant la Seconde Guerre mondiale, environ 50 millions de personnes furent tuées, pour la plupart des victimes civiles. Sous la juridiction de Davis (qui décéda dans son bureau), les membres de la Ligue durent relever l'un des plus grands défis: s'assurer que l'action de la Ligue demeure universelle, et, qu'en même temps, les Sociétés Nationales des pays alliés et les Sociétés Nationales des pays de l'Axe mènent leurs propres opérations de secours.

Norman Davis

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

 

| haut de page |






© 1999 | Anglais (page d'accueil)
PERSONNALITÉS
Les fondateurs
La Commission permanente
Historique de la Commission permanente
Les présidents du CICR
Les présidents de la Féd.Intl.
Davison
Barton Payne
Grayson
Davis
de Muralt
O'Connor
Sandstrom
MacAulay
Barroso
Adefarasin
de la Mata
Lander
Heiberg
Ceux qui reçurent le Prix Nobel