Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge
Histoire

Henry Dunant 1828-1910

Henry Dunant, un banquier genevois, au cours d'un voyage d'affaires, est témoin d'une terrible bataille dans le nord de l'Italie, à Solferino, le 24 juin 1859. Bien que n'étant pas médecin, il organise des secours pour les blessés entassés dans l'église du lieu, mobilise les femmes de Lombardie, est bouleversé par l'ampleur des besoins des soldats blessés de recevoir assistance et protection.

De retour à Genève, il mobilise l'opinion publique en écrivant un livre intitulé "Un Souvenir de Solferino", dans lequel il fait deux propositions concrètes: la première de créer des sociétés de secours (qui sont aujourd'hui les Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, la seconde d'obtenir une protection en droit international des blessés et de ceux et celles qui les assistent (ce qui sera obtenu le 22 août 1864 par la Première Convention de Genève)

.

Avec quatre autres Genevois, Henry Dunant forme le 17 février 1863 ce qui deviendra le CICR.

Ce Comité réunit à Genève le 26 octobre 1863 la première Conférence internationale, pour étudier les moyens de pourvoir à l'insuffisance du service sanitaire des armées en campagne.

Henry Dunant, qui est aussi le fondateur de la Croix-Rouge Française, reçut le premier Prix Nobel de la Paix en 1901. Il est mort dans la misère le 30 octobre 1910.

Le jour de son anniversaire, le 8 mai, a été choisi comme Journée mondiale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge

Pour plus de détails, voir le site du Comité international de la Croix-Rouge: http://www.cicr.org

Henri Dunant

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

 

 

| haut de page |






© 1999 | Anglais (page d'accueil)
PERSONNALITÉS
Les fondateurs
Dunant
Moynier
Appia
Maunoir
Dufour
La Commission permanente
Historique de la Commission permanente
Les présidents du CICR
Les présidents de la Féd.Intl.
Ceux qui reçurent le Prix Nobel