Page d'accueil
du Magazine

 
 

Il y a seulement cinq ans que le rideau de fer est tombé. Depuis, les structures économiques, sociales et politiques de la Fédération de Russie ont évolué par à-coups sur le long et difficile chemin menant de l’économie planifiée à l’économie de marché. La transition a été et demeure très douloureuse pour la société russe, au sein de laquelle ont surgi des catégories autrefois inconnues: sans-abri, chômeurs, migrants, populations déplacées, réfugiés et autres miséreux.

Avec son formidable réseau de 92 branches régionales et 3500 comités locaux, la Croix-Rouge de la Fédération de Russie est de loin la plus grande organisation humanitaire du pays. Le manque de fonds et de personnel qualifié limite, hélas, sa capacité à répondre aux énormes besoins des couches les plus démunies de la population. Dans ces conditions, il n’apparaît que trop naturel à la Croix-Rouge néerlandaise de soutenir à la mesure de ses moyens les efforts de cette Société sœur. Nous sommes, en effet, bien dotés en ressources matérielles, financières et humaines pour contribuer à atténuer les souffrances des plus vulnérables, au plan tant national qu’international.

Au cours des trois dernières années, nos deux Sociétés nationales ont conduit ensemble des programmes d’assistance au bénéfice d’environ 6,5 millions de personnes dans 53 régions de la Fédération de Russie, dont chacune est plus vaste que tout le territoire des Pays-Bas! La participation de la Croix-Rouge néerlandaise, qui a revêtu la forme de dons de médicaments, de fournitures médicales et de vivres, mais aussi de services sociaux en faveur de sans-abri, de personnes âgées, de réfugiés, de migrants et autres groupes défavorisés, s’est chiffrée pendant cette période à 12 millions de dollars américains. Au nombre de ces services, on peut mentionner, en particulier, l’établissement d’un foyer d’accueil pour les enfants des rues. En raison du succès de ce projet, un second centre du même type va bientôt ouvrir ses portes.

A sa modeste mesure, cette étroite coopération entre la Croix-Rouge néerlandaise et la Croix-Rouge de la Fédération de Russie contribue à améliorer, lentement, mais sûrement, la situation des populations les plus vulnérables. Pour notre organisation, cela représente évidemment une noble tâche, mais, pour ceux qui bénéficient de cette assistance, c’est parfois une question de vie ou de mort.

Willem H. Cense, MD
Directeur général
Croix-Rouge néerlandaise


Haut de page | Nous contacter | Crédits | Edition antérieure| Webmaster


© 2003 | Copyright