Page d'accueil
du Magazine

 
 

Criminalité, violence, maladie et misère sont autant d’ingrédients indissociables du paysage urbain de l’Asie, où les villes ne cessent d’enfler sous la pression de l’exode rural. L’effondrement de la loi et de l’ordre et la déliquescence des structures sociales, exacerbés par la séparation des familles, le chômage, la promiscuité des bidonvilles, la pauvreté des infrastructures et l’insuffisance des services, contribuent à l’extrême vulnérabilité des mégapoles asiatiques, souvent dépeintes pourtant comme les moteurs économiques du nouvel ordre mondial.

L’urbanisation soutenue de ce continent, qui s’accompagne d’un développement spectaculaire et d’une paupérisation dramatique, pose
au Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge un énorme défi. Traditionnellement portées à soulager les difficultés du monde rural et à secourir les victimes des catastrophes naturelles qui l’affectent, les Sociétés nationales doivent aujourd’hui se tourner vers des communautés urbaines confrontées à des problèmes sociaux et sanitaires qui leur sont moins familiers.

Certaines d’entre elles ont déjà mis en œuvre des programmes novateurs pour juguler la menace du VIH/SIDA et d’autres maladies typiques des grandes agglomérations, pour atténuer les souffrances des enfants des rues, pour lutter contre les ravages de la toxicomanie et autres fléaux qui ravagent les bidonvilles. L’expérience ainsi acquise commence à se transmettre, mais il reste beaucoup à faire pour adapter l’action de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge à l’évolution des besoins.

Selon toute vraisemblance, les difficultés des citadins défavorisés ne feront que s’accentuer dans les années et les décennies à venir. Pour ne citer qu’un exemple, des maladies autrefois disparues sont en pleine recrudescence. Dans un tel contexte, les programmes de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge peuvent jouer un rôle vital, mais il est urgent d’agir.

Pour conclure sur une note moins dramatique, signalons que ce numéro consacré spécialement à l’Asie aura été le dernier à bénéficier des talents de Barbara Geary, rédactrice en chef du magazine pour la Fédération. Durant ses six années d’activité à ce poste, elle aura contribué de façon notable au respect dont jouit aujourd’hui notre publication au sein du Mouvement.
Ses remarquables capacités d’auteur et d’éditeur nous manqueront, mais nous lui souhaitons bien entendu
un plein succès dans sa nouvelle carrière.

Jerry Talbot
Ex-directeur, Département Asie/Pacifique
Fédération internationale des Sociétés
de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge


Haut de page | Nous contacter | Crédits | Edition antérieure| Webmaster


© 2003 | Copyright