Page d'accueil du Magazine
Rubriques suivantes

La fin d'une longue attente

Le conflit oublié du Sahara occidental refait parler de lui. Le 26 février, 186 prisonniers marocains âgés et malades, dont certains étaient détenus depuis 25 ans, ont été libérés par le Front Polisario. Leur rapatriement de Tindouf (Algérie) au Maroc s'est effectué sous la supervision du CICR, qui est intervenu en tant qu'intermédiaire neutre avec l'accord de toutes les parties concernées. Le Front Polisario détient encore 1686 prisonniers marocains qui reçoivent chaque année la visite de délégués du CICR. Ceux-ci leur fournissent une assistance médicale et entretiennent le contact avec leurs proches grâce aux messages Croix-Rouge.

 

Des maisons pour l'avenir

Les effets du violent cyclone baptisé "05B" qui a balayé l'État indien d'Orissa à la fin du mois d'octobre 1999 continuent de se faire sentir. Avec le soutien de la Fédération internationale, la Croix-Rouge de l'Inde s'efforce d'assister les sinistrés dont les biens ont été anéantis par l'énorme raz-de-marée provoqué par l'ouragan. D'une hauteur de 7 m, la lame de fond avait tout balayé sur son passage - maisons, cultures et animaux domestiques.

L'aide alimentaire reste au premier rang des priorités, suivie par la construction de maisons à faible coût capables de résister à de futurs cyclones. A cet effet, des matériaux spéciaux ont été expédiés à Siala, dans le district de Jagatsinghpur. Les travaux ont aussitôt démarré, les habitants commençant par réparer la route afin de permettre aux camions d'accéder au centre du village. Des maçons ont ensuite bâti une maison témoin tout en enseignant aux villageois les techniques de construction. La maison témoin sera elle-même bien employée: elle sera offerte à trois orphelines âgées de six à onze ans dont les parents ont été tués dans l'ouragan.

Nouvel an tragique

A la veille du nouveau millénaire, de tragiques inondations ont fait plus de 10 000 morts et détruit des milliers de maisons au Venezuela. Apenas Ilegan, un membre de la Croix-Rouge vénézuélienne âgé de 18 ans, figurait parmi les milliers de volontaires mobilisés pour assister les sinistrés dans le nord-est du pays. Sa tâche a consisté principalement à aider ces derniers à retrouver les membres de leur famille. Dans la confusion et la panique, en effet, de nombreux enfants avaient été séparés de leurs parents, et des vieillards démunis recherchaient désespérément des proches qui puissent leur venir en aide. Une ligne téléphonique a été mise en place à cet effet, au bout de laquelle une trentaine de volontaires - au nombre desquels Ilegan - se sont relayés 24 heures sur 24 pour répondre aux appels. Au total, la Société nationale a enregistré plus de 6000 demandes.

 

Les visages de la misère

En Macédoine, la misère a beaucoup de visages:
sans-abri végétant dans le principal parc de la capitale, veuves démunies de tout, malades mentaux entassés dans un foyer délabré, enfants des rues, réfugiés du Kosovo. Bénéficiaires des programmes d'assistance conduits par la Croix-Rouge de Macédoine avec le concours de la Croix-Rouge allemande et de la Fédération internationale, ces malheureux ont aussi inspiré le journaliste et photographe Till Mayer, qui travaille actuellement pour le compte de la Croix-Rouge allemande dans les Balkans. On peut découvrir leurs visages dans une exposition présentée en ce moment à Skopje et, bientôt, dans divers pays d'Europe occidentale. "A travers son action neutre et impartiale, souligne Till Mayer, la Croix-Rouge rend leur dignité aux individus défavorisés et contribue ainsi à la paix sociale."

 

 

Haut de page | Nous contacter | Crédits | Edition courante | Webmaster




© 2000 | Copyright |