Page d'accueill du Magazine
Rubriques précédantes

Bon vent!

La ville de Nice a accueilli du 11 au 13 mai la VIIIe Conférence des Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge de la Méditerranée à laquelle vingt trois Sociétés ont pris part. Les travaux ont porté sur les deux problématiques majeures que sont l'eau et l'assistance aux migrants. Parallèlement, la priorité a été donnée à la jeunesse d'une manière originale: depuis le 16 janvier dernier, neuf équipes, composées de jeunes de dix-sept pays méditerranéens, se sont succédées à bord du voilier Don du Vent - un ketch aurique de 1943 - pour un périple autour de la Méditerranée, pour finalement débarquer à Nice durant la conférence. Les 82 jeunes sélectionnés pour cette opération avaient été auparavant confrontés à l'insécurité, à la précarité ou à la guerre dans leurs pays d'origine. En participant aux manœuvres dans des conditions parfois difficiles, ils ont dû développer un esprit d'assistance mutuelle et de réussite collective. Lors de chaque escale, l'équipage a été accueilli par les représentants de la Croix-Rouge ou du Croissant-Rouge local qui leur ont présenté les actions de leur Société nationale. Cette fructueuse expérience aura démontré, selon le Dr Gentilini, président de la Croix-Rouge française, que "par - delà les croyances et les appartenances, il est possible de vivre ensemble et de faire changer les choses".

Pour un avenir meilleur

Les besoins de l'Afrique durant la prochaine décennie en matière de santé publique et de sécurité alimentaire seront au cœur des débats de la Cinquième Conférence panafricaine qui rassemblera en septembre prochain au Burkina Faso 53 Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge du continent. Les participants devraient adopter à cette occasion une stratégie décennale et des recommandations visant à renverser la tendance, actuellement négative, dans ce domaine. S'appuyant sur le projet ARCHI 2010 démarré voici deux ans, la stratégie mettra l'accent sur les grands problèmes de santé que sont, notamment, le VIH/sida et les maladies infantiles vaccinables.

"Cette réunion vient à point pour aider les Sociétés nationales africaines à réviser et réorienter leur action, note Richard Hunlédé, coordinateur de la conférence. La Déclaration de Ouagadougou sera la réponse de la communauté africaine à la Stratégie 2010."

Le plan d'action inclura également une stratégie africaine pour la sécurité alimentaire. "Il s'agit de mettre en avant l'impact que peuvent avoir la Croix-Rouge et le Croissant-Rouge dans ce domaine, note Hunlédé. L'aide alimentaire et l'approvisionnement en eau au bénéfice des plus vulnérables, la distribution de semences, le développement des capacités en matière de préparation aux catastrophes sont autant de contributions à la sécurité alimentaire grâce auxquelles le Mouvement peut faire la différence."

Visite impériale

Leurs Majestés l'Empereur et l'Impératrice du Japon ont effectué une visite au siège du CICR le 22 mai. Ils ont été accueillis par le président de l'institution, Jakob Kellenberger, une délégation du CICR et des représentants de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. A cette occasion, le président du CICR a remercié l'Empereur et l'Impératrice, leur famille ainsi que le peuple du Japon pour leur soutien aux activités humanitaires du CICR.

M. Georges-André Cuendet, président du Fonds de l'Impératrice Shôken, a exprimé la gratitude du Fonds pour le don de cinq millions de yens versé par l'Empereur et l'Impératrice à l'occasion de leur visite au CICR. Ce Fonds a été créé en 1912 pour encourager les activités de secours en temps de paix. Depuis, il a été financé par des dons de la famille impériale, du gouvernement japonais, de la Croix-Rouge du Japon et du peuple japonais.

Mobilisation éclair

Le 4 juin, un séisme d'une magnitude de 7,9 sur l'échelle de Richter a frappé la côte occidentale de Sumatra, détruisant 90 pour 100 des maisons sur l'île d'Engano. Quelques heures seulement après la catastrophe, une équipe d'évaluation de la Fédération internationale quittait Genève pour se rendre dans la région sinistrée. Ses trois membres ont été rejoints à Djakarta par le délégué régional à la santé et le responsable de l'approvisionnement en eau et de l'assainissement, ainsi que par du personnel détaché par les Sociétés nationales de la Croix-Rouge du Japon et de Singapour. Vingt-quatre heures plus tard, grâce à la diligente collaboration de la Croix-Rouge indonésienne, l'équipe au complet était à pied d'œuvre sur l'île d'Engano, à 15 km seulement de l'épicentre.

L'une de ses priorités consistait à s'assurer que les sources d'approvisionnement en eau n'avaient pas été contaminées. Par bonheur, les puits, quoique endommagés, étaient encore utilisables. Toutefois, les habitants avaient perdu tous leurs récipients dans l'effondrement de leurs maisons et se trouvaient par conséquent dans l'impossibilité de stocker l'eau et de la faire bouillir. On a donc rapidement fourni aux 400 familles sinistrées des réservoirs, des jerricans et des casseroles achetés à Djakarta par la Croix-Ronge indonésienne, qui a coordonné l'opération avec la Fédération.

A Sumatra, 15 000 assortiments de secours similaires ont été distribués à des personnes démunies qui, trop effrayées pour retourner dans leurs maisons, vivaient à ciel ouvert dans les rues des agglomérations de la province de Bengkulu, totalement dévastée par le séisme.

Violence aux Moluques

Des dizaines de milliers de personnes ont fui leurs foyers en raison des violences interconfessionnelles opposant chrétiens et musulmans dans le sud de la province de Maluku-Nord. Beaucoup ont trouvé refuge dans des camps aménagés à leur intention sur l'île de Sulawesi, mais la plupart se terrent vraisemblablement dans l'archipel des Moluques. Au début du mois d'avril, une équipe du CICR - composée de personnel médical ainsi que de spécialistes des secours et de la logistique - a ouvert un bureau à Ternate, capitale de Maluku-Nord. Depuis mai, elle a distribué avec le concours de la Croix-Rouge indonésienne des colis familiaux contenant des vêtements, des ustensiles ménagers de première nécessité et des articles d'hygiène à plus de 40 000 personnes déplacées.

Après trois ans au poste de rédactrice pour la Fédération, JEAN MILLIGAN a quitté l'équipe du magazine Croix-Rouge, Croissant-Rouge. Son énergie, son professionnalisme et son exceptionnel talent d'éditrice ont été pour nous tous un précieux stimulant. Nous lui souhaitons de tout coeur une pleine réussite dans ses activités futures.

Haut de page | Nous contacter | Crédits | Edition courante | Webmaster



© 2000 | Copyright |