Page d'accueil du Magazine


Photos suivantes

Au plus près des besoins

Photographe : Jenny Matthews


Un chaleureux accueil où se mêlent danse et musique attend les visiteurs qui viennent découvrir les activités du Croissant-Rouge soudanais à Thoura Mobi.

Le plus vaste pays d'Afrique, le Soudan renferme une multitude de cultures, de langues et d'ethnies. En dépit - ou à cause - de cette diversité, il a toujours été durement éprouvé par les conflits, la sécheresse, la misère et autres fléaux. Certains signes permettent de croire à une lente amélioration de la situation, mais il reste beaucoup à faire pour résoudre durablement ces problèmes complexes. Selon les Nations unies, l'espérance de vie est passée de 43 à 55 ans entre 1970 et 1997, cependant que la mortalité infantile tombait de 107 à 73 pour 1000. Mais les taux de paludisme et de mortalité maternelle restent en revanche très élevés.


Créé en 1956, le Croissant-Rouge soudanais n'a cessé depuis de lutter pour tenter de répondre aux besoins sociaux et sanitaires de la population. Aujourd'hui, plus de 10 000 volontaires font en sorte que son assistance bénéficie à tous les individus particulièrement vulnérables. Aux centaines de milliers de personnes déplacées par la guerre ou la sécheresse, ils fournissent une aide alimentaire, sanitaire et matérielle. La formation aux soins maternels et infantiles, les campagnes de vaccination et les programmes d'activités rémunératrices sont autant d'activités qui font de la Société nationale l'une des organisations d'assistance les plus importantes du pays. Le reportage photographique de Jenny Matthews nous montre quelques aspects du travail accompli par le Croissant-Rouge soudanais.

 
Grâce aux subventions du Croissant-Rouge, les concombres, haricots, tomates, oignons et aubergines cultivés à la ferme collective d'Al Janade, sur la rive du Nil bleu, sont vendus à bas prix sur le marché local par les femmes les plus pauvres. Ils procurent à ces dernières un maigre revenu et assurent à l'ensemble de la communauté une alimentation diversifiée.



Des femmes de la tribu des Bani Amir assistent à une session du Croissant-Rouge sur la santé et la nutrition au camp de personnes déplacées de Gulsa, près de la frontìere avec l'Erythrée. Les anneaux qui ornent leur nez et les scarifications qui marquent leur visage sont des coutumes aujourd'hui en voie de disparition.

 

 

 
Photos suivantes




Haut de page | Nous contacter | Crédits | Edition courante | Webmaster


© 1999 | Copyright ||