Page d'accueil
du Magazine


Réconcilier les communautés en Irlande du Nord
par Robin de Baere

Depuis maintenant plus de 30 ans, l'Irlande du Nord est en proie à la violence politique. Le processus de paix en cours, quoique fragile, apparaît comme le début d'une ère nouvelle. Dans ce climat de réconciliation, la Croix-Rouge britannique s'efforce de contribuer à l'éducation des jeunes générations.

En 1999, le CICR a détaché un délégué auprès de la Croix-Rouge britannique afin de développer une stratégie de communication propre à renforcer le partenariat avec la Croix-Rouge irlandaise. Ce projet transfrontalier et intercommunautaire se poursuit depuis lors avec un certain succès. L'une des initiatives les plus fructueuses a été l'essai, dans des écoles d'Irlande du Nord, d'un programme intitulé "Explorons le droit humanitaire" qui vise à promouvoir la connaissance et la compréhension du droit international humanitaire parmi les adolescents, et à les sensibiliser aux divers problèmes éthiques associés aux situations de conflit. Ce projet se compose de modules d'apprentissage qui peuvent être intégrés dans les programmes d'enseignement normaux des écoles secondaires. Il a été élaboré avec les partenaires suivants: l'Afrique du Sud, l'Autorité Nationale Palestinienne, la Bosnie-Herzégovie, le Burundi, le Chili, Djibouti, les États-Unis, l'Irlande, l'Irlande du Nord (Royaume-Uni) Israël, le Liban, la Lithuanie, le Maroc, le Mexique, la Norvège, le Sénégal et la Thaïlande.

Une éducation civique

Le programme "Explorons le droit humanitaire" est parfaitement en phase avec l'accent mis sur la promotion des droits de l'homme et du civisme dans le cadre du processus de paix et de réconciliation en cours en Irlande du Nord. Au titre du "Good Friday Agreement" (l'accord politique signé en 1998 qui forme la base du processus de paix en Irlande du Nord), en effet, priorité avait été donnée à l'instauration d'une culture des droits de l'homme dans l'ensemble de l'île.
Visuellement stimulant et très accessible, le programme est conçu de façon à stimuler la participation des jeunes et à les encourager à débattre ouvertement des questions et problèmes qui les touchent. Divers spécialistes ont loué sa flexibilité et la variété de ses supports pédagogiques, qui incluent récits, études de cas et clips vidéo. Selon Bernie Kells, responsable des ressources et du développement de la citoyenneté à l'Université de l'Ulster, lesdits supports sont particulièrement utiles pour des études à l'échelle européenne ou mondiale. "Ici, souligne-t-il, l'essentiel du système éducatif est aligné sur la ligne de séparation des communautés. Les premiers tests du programme ont été effectués à la fois dans des écoles exclusivement catholiques ou protestantes, lesquelles représentent 95 pour 100 du total des établissements scolaires d'Irlande du Nord. D'autres essais ont eu lieu dans des écoles confessionnellement mixtes." Les élèves sont initiés au droit humanitaire à travers des questions de base telles que: Qu'est-ce que la dignité humaine? Qu'est-ce que la guerre? Qu'est-ce qu'un civil? Quels conflits passés ou actuels pouvez-vous citer?

"Il est intéressant de constater que les élèves réagissaient différemment à ces questions selon leurs origines et leur environnement. La plupart savaient très peu de choses des conflits touchant d'autres parties du monde. En répondant aux questions, ils recentraient rapidement le débat sur les problèmes des trente dernières années dans leur propre pays", observe Bernie Kells.

Tous en scène!

Dans le cadre de sa participation aux tests, l'Irlande du Nord a apporté une contribution très particulière au développement du programme "Explorons le droit humanitaire", en proposant de recourir à l'expression théâtrale, en complément des activités initialement proposées. Lorsque les responsables du CICR se sont rendus à Belfast pour discuter du projet, on leur a présenté un groupe de jeunes comédiens qui, avec le temps, en sont venus à jouer un rôle important dans l'élaboration des modules du programme à travers le monde entier.

Ces jeunes gens donnaient des représentations théâtrales illustrant les souffrances des victimes de conflits armés. Certaines d'entre elles avaient été filmées en vidéo. En visionnant les cassettes, des éducateurs et travailleurs humanitaires de différentes régions du monde ont trouvé ces spectacles si édifiants qu'ils ont suggéré de généraliser cette approche. On a donc commencé à travailler avec un autre groupe de jeunes et les sessions ont été enregistrées afin de fournir un support de formation aux enseignants intéressés.

 

Le projet "Explorons le droit humanitaire" a pour objectif de promouvoir une culture de la paix parmi la jeune génération. En Irlande du Nord, des jeunes mettent en scène les souffrances des victimes de la guerre.

Une perspective internationale

La majorité des enseignants associés au projet conviennent que la perspective internationale inhérente au programme "Explorons le droit humanitaire" pourrait aider à surmonter les effets néfastes d'une longue tradition de ségrégation sociale et éducative. "Cette perspective donne aux jeunes l'occasion de réfléchir aux racines du conflit, à l'intérieur comme à l'extérieur de l'Irlande du Nord. Elle est tout à fait en phase avec leur expérience quotidienne", affirme Millie Stevenson, professeur à la Bangor High School.

Les intéressés apprécient également beaucoup la souplesse d'utilisation du programme. "Le contenu de ces mo-dules peut être exploité dans les disciplines les plus variées, qu'il s'agisse de l'art dramatique, de l'anglais, de l'histoire, de la géographie ou des études religieuses, entre autres exemples", souligne Ruth Bleakes, enseignante à la Banbridge High School.
De manière générale, le projet "Explorons le droit humanitaire" a largement fait la preuve, en Irlande du Nord, de son potentiel d'intégration dans l'instruction publique. Dans cette optique, deux cadres du système éducatif ont récemment suivi un cours avancé de cinq jours organisé par le CICR à Genève. "Avec ce projet", note Brigid Murray, du département de l'instruction pu-blique de Belfast, "la Croix-Rouge a produit un ensemble cohérent de matériel éducationnel. Cet atelier a offert aux participants l'occasion de se familiariser avec ces ressources et avec les méthodologies appropriées pour transmettre le concept aux jeunes élèves. Dans le contexte de l'Irlande du Nord, il y a de grandes chances pour que ce projet soit intégré dans le programme de civisme actuellement à l'étude."

Des objectifs ambitieux

Les buts du projet transfrontalier et intercommunautaire mis sur pied en Irlande du Nord et en République d'Irlande visent à:

  • Promouvoir les Principes fondamentaux du Mouvement et les règles de base du droit international humanitaire parmi les jeunes, les universitaires et autres publics concernés, dans le cadre du processus de paix et de réconciliation en Irlande du Nord.
  • Renforcer la coopération et les échanges d'idées entre les Sociétés nationales britannique et irlandaise de la Croix-Rouge, à travers la formulation et la mise en œuvre de projets et activités communs.
  • Promouvoir le profil de la Croix-Rouge dans les deux Irlandes.
  • Accroître la participation des jeunes dans les activités de la Croix-Rouge.
  • Contribuer au développement d'une base de volontaires représentative de
    toutes les composantes de la communauté nord-irlandaise.

Forte de cette expérience positive en Irlande du Nord, la Croix-Rouge britannique a décidé que le projet "Explorons le droit humanitaire" formerait la base d'un programme d'enseignement qui pourra être diffusé parmi les jeunes de tout le Royaume-Uni.

Robin de Baere
Chargé de programme du CICR à Belfast, détaché auprès de la Croix-Rouge britannique.


Haut de page | Nous contacter | Crédits | Edition courante | Webmaster



© 2001 | Copyright |