Page d'accueil
du Magazine



Photos suivantes

Jean Mohr

Un regard qui porte loin


Depuis toujours, Jean Mohr s'applique à "jeter des ponts". Né à Genève en 1925, il a personnellement vécu l'exclusion et les brimades pendant son adolescence à Genève, en raison de ses origines allemandes. "J'étais une cible toute trouvée", constate-t-il sans trace d'amertume.

Jeter des ponts, c'est se rapprocher des autres et franchir des frontières de tous ordres. La première traversée le conduit en 1949 au Moyen-Orient, où il s'engage comme délégué du CICR, puis au sein de l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA). Deux années durant, ce diplômé en sciences économiques et sociales s'occupe donc de réfugiés palestiniens dans les camps d'Hébron et de Jéricho. C'est à ce moment-là qu'il achète son premier appareil-photo, un Exacta allemand. Il s'oriente ensuite vers la peinture et s'installe à Paris. Puis, à l'âge de 30 ans, il se lance dans ce qui deviendra la passion de sa vie: la photographie. Son nouveau métier l'emmènera en reportage sous presque toutes les latitudes pour le compte du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, du CICR, de la Fédération internationale et de bien d'autres mandataires. Parallèlement, à travers ses recherches formelles, Jean Mohr entreprend d'explorer les trésors visuels offerts par la nature et de fixer la fascinante action du temps sur divers objets et lieux du quotidien.

Dans son œuvre riche et singulière, l'exil et la marginalité occupent une place prépondérante. Une évidente empathie l'unit aux "exclus", sans doute en écho à son propre vécu. Alors, en douceur, il s'emploie à jeter des ponts, sa manière à lui de photographier.

Jean-François Berger

Bibliographie
Mémoires de photographes, Jean Mohr, CD-ROM français/anglais.
After the last Sky, Palestinian lives, 1998, Edward Sahid and Jean Mohr, Columbia University Press, 1998.
Another way of telling, John Berger, Jean Mohr, Paperback, 1982.

Autoportrait, Genève, 1966.

Réfugiés palestiniens dans un camp, Hébron, 1950.

 


Célébration de la Pâque juive à Wroclaw, 1958.

Photos suivantes




Haut de page | Nous contacter | Crédits | Edition antérieur | Webmaster


© 1999 | Copyright ||