Page d'accueil
du Magazine

 

 
 

Chaque jour, à cause de la guerre, des enfants meurent ou perdent un bras, une jambe, leur mère, leur meilleur ami ou toute leur famille. Chaque jour, à cause de la guerre, des enfants sont contraints de fuir leur maison, de chercher à manger pour eux-mêmes et pour leurs jeunes frères et sœurs. Chaque jour, des enfants sont enlevés et forcés à combattre dans les rangs de factions armées. Être un enfant dans la guerre, c’est être privé de son enfance.

Le nombre des enfants affectés par la guerre est plus élevé que jamais. Pour le Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, l’assistance à ces victimes innocentes constitue un défi complexe, comme en attestent les exemples d’Ethiopie, de Russie et de Sierra Leone évoqués dans l’article principal de ce numéro.

L’engagement en faveur des enfants victimes de la guerre est un engagement de longue haleine. Pour ceux qui, par exemple, ont perdu un membre alors qu’ils étaient en pleine croissance, le processus de réadaptation physique et de restructuration psychologique est une longue et douloureuse épreuve. Dans un domaine où la continuité des soins et la confiance jouent un rôle vital, échecs et rechutes sont, hélas, monnaie courante, faute d’une mobilisation humanitaire adéquate. Pour empêcher que d’anciens enfants-soldats ne deviennent des enfants des rues sans repères ni valeurs, il faut les aider à bâtir un nouvel avenir. De même, en aidant des enfants des rues, on limite le risque qu’ils ne soient un jour enrôlés par des groupes armés ou des gangs criminels.

En soutenant et en encadrant les enfants exploités et traumatisés par la guerre, les Sociétés nationales contribuent à réduire la vulnérabilité future de communautés humaines tout entières. Certes, une telle tâche requiert une vaste expérience, des ressources considérables et la capacité à mobiliser des partenaires locaux, mais tout cela devrait être à la portée du plus grand réseau humanitaire de la planète.

Jean-François Berger
Rédacteur en chef
CICR

Jean Milligan
Rédactrice en chef
Fédération internationale


Haut de page | Nous contacter | Crédits | Edition antérieure | Webmaster



© 2003 | Copyright |