Page d'accueil
du Magazine

Page suivantes
 

La campagne contre la stigmatisation continue

Le 8 mai 2003, Journée mondiale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, a été lancée la seconde phase de la campagne contre la stigmatisation et la discrimination liés au VIH/sida, intitulée “La vérité sur le sida...”. Les responsables de la campagne ont choisi de s’attaquer plus spécialement aux idées reçues concernant le mode de transmission du virus en éditant des timbres, affiches et autres supports sur lesquels on peut lire des phrases comme “On n’attrape pas le sida en montrant son amitié”, “On n’attrape pas le sida en se serrant la main”, ou encore “On n’attrape pas le sida en… parlant avec quelqu’un”. Des Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge du monde entier avaient organisé des manifestations pour marquer le début de ce nouveau volet de la campagne.


La jeunesse de la Croix-Rouge s’attaque au VIH/sida et à la discrimination

À la fin du mois de juin, la Réunion pour la coopération européenne a rassemblé des représentants de la jeunesse de 44 Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge au Centre de formation de la Croix-Rouge italienne à Jesolo Lido, près de Venise. Les principaux thèmes à l’ordre du jour de cette manifestation paneuropéenne née en 1992 étaient identiques à ceux de la VIe Conférence européenne de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge tenue en 2002 à Berlin: santé et assistance aux personnes dans la communauté, et migration. En relation avec ces thèmes, l’accent a été mis plus spécialement sur le VIH/sida et la tolérance, des questions revêtant une importance particulière pour la jeunesse européenne. Des organisations invitées, comme Young Positive, Villa Maraini, Reach Out et European Youth Forum, se sont associées à différents ateliers. Le 28 juin, les participants ont pris part à la “Fiaccolata”, la marche aux flambeaux qui commémore chaque année la bataille de Solferino où le jeune Henry Dunant posa les bases de la future Croix-Rouge en mobilisant des volontaires pour porter secours aux soldats blessés. “C’est une expérience très motivante pour des jeunes appelés à présider aux destinées de notre Mouvement”, souligne Roberta Zuchegna, responsable de la jeunesse à la Fédération internationale.

Les participants ont élu un nouveau Comité de la coordination européenne.
Ses sept membres — Katarina Bivald (Suède), Ieva Brinkmane (Lettonie), Andriy Budnyk (Ukraine), Frederike de Graaf (Pays-Bas), Claire Schocher (Autriche), Marcel Stefanik (République slovaque) et Signe Winding (Danemark) — auront pour tâche d’assurer le suivi de la Réunion et d’en préparer la prochaine session, qui aura lieu en 2005. Pour plus de détails sur le comité, veuillez consulter la page Web www.ifrc.org/youth/ecc.


Calme tendu au Liberia

Malgré l'accord du 19 août définissant l'avenir politique du pays, l'instabilité demeure palpable au Libéria. Suite aux combats, des milliers de civils ont fui Buchanan -la deuxième ville du pays- et d'autres se sont réfugiés dans des camps au nord de Monrovia après de violents incidents à Gbatala à une centaine de kilomètres de la capitale. De la nourriture et de l'assistance matérielle ont été fournies par le CICR, la Croix-Rouge britannique et la Croix-Rouge danoise. Travaillant étroitement avec la Croix-Rouge du Libéria, le CICR dispose de plus de 300 employés dans le pays et accroit ses opérations dans les zones qui étaient inaccessibles par le passé.


Nouveau prix au festival de Monte-Carlo

À l’occasion du 43e Festival de télévision de Monte-Carlo qui s’est tenu à Monaco du 30 juin au 5 juillet, le CICR a créé un nouveau prix destiné à récompenser le documentaire ou le reportage qui illustre le mieux les principes du droit international humanitaire en présentant un conflit armé du point de vue de ses victimes. Cette initiative s’inscrit en réaction contre la tendance croissante des médias à rendre compte des conflits à travers des informations et des images superficielles qui minimisent les souffrances des populations affectées. Pour cette première attribution, 35 films de 15 pays étaient en lice. C’est une production de la BBC II réalisée par Gisèle Portenier et John McGhie — Kenya: White Terror — qui a remporté le prix, remis aux lauréats par Jean Bonvin, vice-président du CICR, et par le prince Albert de Monaco, président de la Croix-Rouge monégasque. Les réalisateurs seront invités par le CICR à filmer ses activités de protection et d’assistance en faveur des victimes de l’un ou l’autre des nombreux conflits oubliés de la planète.


Un nouvel État partie aux Conventions de Genève

Le 8 mai 2003, moins d’un an après son accession à l’indépendance, le Timor oriental a déposé auprès du gouvernement suisse une déclaration d’adhésion aux quatre Conventions de Genève de 1949. Le Timor oriental devient ainsi le 191e État Partie à ces traités qui constituent l’assise du droit international humanitaire. Cet événement est de bon augure pour le CICR et la Fédération internationale, qui continuent d’œuvrer à l’établissement d’une Société nationale de la Croix-Rouge dans ce pays.


Page suivantes

Haut de page | Nous contacter | Crédits | Edition antérieure | Webmaster



© 2003 | Copyright |