Page d'accueil
du Magazine



Photos suivantes

Le tremblement de terre de Bam

 

Dans une rue résidentielle de Baravat, à cinq kilomètres au sud de Bam, Zolaikha Baniagardy est venue puiser de l'eau au réservoir installé par le Croissant-Rouge de l'Iran. D'une voix brisée par l'émotion, la vieille femme raconte les terribles événements du 26 décembre 2003. "Je disais mes prières du matin quand j'ai entendu un bruit énorme, comme le vrombissement d'un avion, puis la terre s'est mise à trembler. Tout ce que j'ai pu faire, c'est me précipiter au-dehors, laissant ma famille entière mourir dans la maison."

Des récits comme celui de Zolaikha, on peut en entendre à chaque coin de rue dans cette ville de la province de Kerman, au sud-est de l'Iran, ravagée par un tremblement de terre d'une magnitude de 6,3 sur l'échelle de Richter. Le plus meurtrier de l'histoire du pays, ce séisme a fait plus de 41 000 morts, quelque 30 000 blessés et plus de 75 000 sans-abri, détruisant près de 85 pour 100 des habitations.

Sauvetage et aide d'urgence

La quasi-totalité des maisons de cette ancienne cité du désert avaient des murs en briques de terre qui se sont instantanément écroulés sur les occupants encore plongés dans le sommeil. Deux heures après la catastrophe, les secouristes et sauveteurs locaux du Croissant-Rouge de l'Iran étaient tous à pied d'œuvre. À eux seuls, ils ont retiré des décombres plus de mille rescapés au nombre desquels la miraculée Shahrbanoo Mazandarani, une femme de 97 ans qui avait survécu huit jours sous les ruines de sa maison.

Les volontaires du Croissant-Rouge ont aussi participé à l'éprouvante tâche consistant à enterrer des dizaines de milliers de cadavres dans des fosses communes, afinde limiter les risques d'épidémie. Avant d'être ensevelie, chaque victime était photographiée pour permettre son identification ultérieure.

L'aide d'urgence, qui a mobilisé plus de 12 400 professionnels de la santé et comporté la distribution de centaines de tonnes de tentes, de couvertures, de fourneaux et de vivres à plus de 40 000 familles, a été entièrement coordonnée par les employés et volontaires de l'organisation.

Deux heures après le séisme, les sauveteurs du Croissant-Rouge de l'Iran étaient déjà en pleine action. Au total, ils ont retiré plus de 1 000 rescapés des décombres.
©Farooq Burney / Fédération internationale

Un secouriste du Croissant-Rouge de l'Iran fouille les décombres. Le masque est indispensable pour se protéger contre d'éventuelles épidémies et contre les nuages de cendres et de poussière.
©Reuters / Shamil Zhumatov, Courtesy www.alertnet.org

Une femme pleure les siens enterrés dans une des fosses communes où reposent près de
41 000 victimes du tremblement de terre.
©Michael Walter / Troika

 


Un jeune garçon attend de recevoir des soins à l'hôpital du Croissant-Rouge de l'Arabie saoudite, qui a accueilli environ 2 000 patients.
©Christopher Black /
Fédération internationale

Photos suivantes


Haut de page|Nous contacter|Crédits|Edition antérieur|Webmaster ©2004 | Copyright ||