Page d'accueil
du Magazine

 
 

QUE ce soit, comme pour certains de nous, un geste quotidien ou, comme pour d’autres, le signe d’une aisance nouvelle et le fruit du développement, prendre sa voiture pour se déplacer est la norme dans toute société moderne. Mais qui parmi nous songe au danger que recèle cette activité quotidienne?

En 1998, le Rapport sur les catastrophes dans le monde de la Fédération internationale sonnait l’alarme au sujet de la sécurité routière, en particulier dans les pays en développement. L’année dernière, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié un rapport aux accents dramatiques : les accidents de la route feraient chaque année, sur la planète, quelque 1,2 million de morts, et près de 50 millions de blessés, souvent définitivement invalides. Environ 90% des accidents se produisent dans les pays en développement, et la plupart concernent des piétons, des cyclistes, des motocyclistes et des usagers des transports publics. Selon le rapport, le nombre de morts et de blessés sur les routes pourrait augmenter de 65% au cours des vingt prochaines années.

Or, malgré ces chiffres terrifiants, ce fléau mondial de santé publique demeure largement méconnu. Peut-on changer les mentalités? Oui, et d’aucuns s’y emploient. Ce numéro de Croix-Rouge, Croissant-Rouge met en exergue le rôle crucial joué par le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge pour renforcer les normes de sécurité routière aux échelons local, national, régional et mondial. Reste maintenant à intensifier ces efforts afin que chaque Société nationale alerte l’opinion au sujet de la sécurité routière.

Ce numéro présente aussi un point détaillé des activités récentes liées au tsunami en Asie. Du point de vue humanitaire, la situation sur place est maintenant stabilisée; les pouvoirs publics et les organismes d’assistance mettent désormais l’accent sur le relèvement, le redressement et la reconstruction. Au sein du Mouvement, le maître mot est la coordination; le travail de reconstruction table notamment sur le renforcement des capacités des Sociétés nationales dans les pays touchés. Ce nouvel article permet de mieux comprendre les opérations de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Le monde entier observe la reconstruction en cours; nous avons le devoir de veiller à ce que l’aide réponde aux besoins et à ce que les millions de donateurs soient informés des écueils rencontrés et des succès obtenus sur la voie du relèvement.

Jean-François Berger — Rédacteur en chef CICR
Jean Milligan — Rédactrice en chef Fédération internationale


Haut de page

Nous contacter

Crédits

Webmaster

©2005

Copyright