Page d'accueil
du Magazine

 

Éditorial

Échos d’hier, aperçus
de demain

Nous sommes à la fin du mois d’août 1945. Un jeune homme du nom de Fritz Bilfinger, premier délégué du CICR à parvenir à Hiroshima après l’explosion de la bombe atomique, écrit dans un télégramme au délégué du CICR à Tokyo : «Conditions épouvantables. Ville rasée 80 %, tous hôpitaux détruits ou sérieusement endommagés (…) effets de bombe mystérieusement graves...»

Alors que les infirmières et les médecins de la Société de la Croix-Rouge du Japon sont confrontés à des scènes d’une horreur défiant l’imagination, Fritz Bilfinger est face à l’inconnu, dans une situation sans commune mesure avec ses expériences antérieures.

Les archives du CICR, de la FI CR et de nombreuses Sociétés nationales contiennent bien des récits qui rappellent l’épreuve vécue par Bilfinger, ainsi que des objets, des lettres, des photographies et des dessins témoignant d’un effort incessant pour trouver des solutions dans des conditions extrêmes et souvent hostiles.

Grâce au courage, au labeur incessant et à l’humanité de ses volontaires, délégués et employés depuis 150 ans, les humanitaires du XXIe siècle disposent d’un réseau mondial de collègues et d’un ensemble de connaissances et de textes juridiques qui, désormais, soutiennent et protègent (certes imparfaitement) leurs efforts.

Pourtant, même dans le monde actuel, qui peut compter sur un vaste secteur humanitaire, nous sommes encore confrontés à bien des inconnues. Le courage, l’humanité et l’innovation sont toujours aussi indispensables. De même que le docteur Louis Appia, l’un des fondateurs du Mouvement, dessinait méticuleusement des brancards à roulettes et des wagons ambulances (ci-contre) pour partager les bonnes pratiques avec des sociétés de secours naissantes, les délégués et les volontaires d’aujourd’hui s’attachent à résoudre des problèmes complexes de manière novatrice en recourant aux techniques les plus modernes. À titre d’exemple, citons les efforts entrepris au sein du Mouvement pour partager les premiers secours fondés sur des données d’expérience probantes ou les meilleures pratiques chirurgicales, pour concevoir des systèmes d’alerte avancée et pour surveiller les maladies grâce aux réseaux de téléphonie mobile.

Une édition spéciale

Ce numéro du magazine Croix-Rouge, Croissant-Rouge, qui marque le 150e anniversaire de la création officielle du CICR, est dédié à ces novateurs de l’humanitaire : les volontaires, les délégués et le personnel qui ont travaillé sans relâche pour rendre notre monde plus humain. Issus de tous les milieux, ils ont en commun un sens de l’humanité qui les a poussés à agir même dans les situations les plus difficiles.

L’humanité est le fil rouge de ce numéro; nous commémorons les 150 ans de l’action humanitaire par un «feuilleton» historique accompagné de récits actuels qui reflètent bon nombre des défis lancés à nos prédécesseurs. Notre article principal est consacré au conflit en Afghanistan, emblématique à bien des égards des problèmes auxquels se heurte de nos jours l’action humanitaire. Nous continuerons à évoquer l’histoire du Mouvement tout au long de l’année, en nous arrêtant sur l’évolution des Sociétés nationales et sur le 150e anniversaire des premières d’entre elles. Puis, au début de l’année 2014, nous célébrerons le 150e anniversaire de la première Convention de Genève, en analysant les enjeux historiques, actuels et futurs du DIH.

Dans un monde où l’action humanitaire neutre et impartiale n’est toujours pas universellement comprise ni respectée, ces anniversaires nous rappellent à tous que l’action humanitaire n’a jamais cessé et que les valeurs soutenues par Dunant et par les ambassadeurs humanitaires d’aujourd’hui constituent des normes de comportement impératives.

Ces jalons sont aussi une occasion de nous arrêter sur les enjeux fondamentaux de l’action humanitaire. Nous espérons que les récits contenus dans ce numéro seront une source d’inspiration pour cette discussion; en page 28, nous vous expliquons comment vous pouvez contribuer au débat. Comment le Mouvement doit-il s’adapter ? Quelles leçons avons-nous tirées de notre histoire ? Quelles sont les tendances les plus riches d’inspiration ? Les plus menaçantes ? Étant donné tout ce qui a été accompli en 150 ans en partant de zéro, que pouvons-nous et que devons-nous réaliser avec les outils dont le Mouvement est aujourd’hui doté d’ici à son 200e anniversaire ? C’est votre avenir. À vous de jouer. Écrivons ensemble l’histoire.

Malcolm Lucard
Rédacteur en chef de Croix-Rouge, Croissant-Rouge.

 

 

 



L’un des premiers délégués du CICR, le docteur Louis Appia, recourait aux croquis pour faire connaître des innovations humanitaires.
Photo : ©archives du CICR

 

 


C’est ce même esprit de courage et d’inventivité face à l’adversité qui était à l’œuvre lorsque des équipes du CICR ont dû pratiquer des interventions chirurgicales dans le désert du Yémen, dans les années 1960. Photo : ©archives du CICR

 

 


Il perdure aujourd’hui dans la manière dont le Mouvement utilise les moyens techniques modernes pour réunir des familles, pour diffuser des alertes aux ouragans et des messages d’hygiène après une catastrophe naturelle, ou (comme ici dans un projet de la FICR) pour suivre la diffusion et le traitement de maladies infectieuses.
Photo : ©Benoît Matsha-Carpentier/FICR


Haut de page

Nous contacter

Crédits

Webmaster

©2013

Copyright