Page d'accueil
du Magazine

 
 

Le typhon Bopha frappe les Philippines

Le typhon Bopha, qui s’est abattu sur les Philippines en décembre 2012, a laissé derrière lui des scènes de destruction massive. Plus de 6 millions de personnes ont été touchées et 216 000 foyers endommagés ou totalement détruits. Des mois plus tard, 95 % des familles concernées vivent encore sous des abris de fortune. «Nous craignons de nouvelles inondations», explique Rodrigo Palaga (63 ans), qui essaie de récupérer du bois dans les débris pour réparer sa maison à San Roque (New Bataan). La Croix-Rouge philippine a distribué des articles de ménage et des bâches, au moyen desquelles Rodrigo a monté une tente au bas de son terrain. «Nous avons reçu quelques fournitures de vivres et des articles de ménage, mais ce dont j’ai réellement besoin, c’est du contreplaqué et des plaques de tôle pour le toit. Nous ne pouvons pas vivre comme ça, sans murs ni portes.»

 


Photo : ©Patrick Fuller/FICR


Le football contre la violence

Khayelitsha est un township du Cap, en Afrique du Sud, où le taux de chômage est supérieur à 50 % et qui est marqué par la violence et le crime; les jeunes sont facilement attirés dans des gangs. C’est pourquoi le CICR a noué un partenariat avec Amandla EduFootball, une organisation du Cap qui aide les jeunes à éviter la violence et le crime grâce au football. Mêlant sport et éducation, elle crée des espaces sécurisés permettant l’apprentissage et permet aux jeunes d’acquérir des compétences, des outils et des attitudes positives. «Je me sens en sécurité sur le terrain, dit Kwanele (14 ans). Sur le terrain, il n’y a ni drogue, ni couteaux, mais à l’extérieur il y a des gangsters. Ils me disent de venir fumer avec eux, mais moi je leur dis qu’ils doivent venir jouer au football.»

 

 


La pauvreté explose  en Europe

Depuis qu’a éclaté la crise économique mondiale en 2008, les Sociétés nationales européennes s’efforcent de toucher ceux que l’on appelle souvent les «nouveaux pauvres» en Europe, ces hommes et ces femmes qui ont perdu leur emploi, leur logement et leurs économies. À Milan, la Croix-Rouge italienne vient en aide chaque mois à près de 50 000 personnes, un tiers environ de la population dans le besoin. À Athènes, le nombre de sans-abri a gonflé de 20 à 25 % selon les estimations. «Ce qu’il me faut, c’est trouver un travail, gagner un peu d’argent, louer un appartement et vivre dignement, déclare un mécanicien de 60 ans. Mais tout ça paraît hors d’atteinte.» À la fin de l’année dernière, la Croix-Rouge espagnole a aussi lancé une campagne massive lorsque le taux de chômage a atteint 25 %. Pendant ce temps, la FI CR travaille pour élargir la réaction humanitaire dans toute l’Europe et en Asie centrale.

 


Échos

 

 

«Sans l’aide de la Croix-Rouge, je serais toujours dans le camp, sous une tente. Je n’avais pas d’autre option; c’est la Croix- Rouge qui m’a offert un choix.»
Rozette Roseau, mère de deux enfants, a vécu dans un camp pendant deux ans après le séisme de 2010 en Haïti; elle habite maintenant dans un appartement loué.

 

 

 

«Maintenant, je suis une autre personne. Je peux tout faire. Je suis forte.»
Niloufar, une jeune fille de Kaboul (Afghanistan) âgée de 19 ans, en fauteuil roulant à cause d’une lésion à la colonne vertébrale due à une blessure par balle (voir article ici).

 


Réunir les familles

Quand frappent le conflit, les catastrophes naturelles et la violence, les familles sont souvent séparées, sans informations sur le sort de leurs proches. Un nouvel outil sera maintenant à leur disposition : le site Web Family links (www.familylinks.icrc.org), lancé en novembre 2012. Comme l’explique Olivier Dubois, chef adjoint de la Division de l’Agence centrale de recherches et des activités protection du CICR : «Le Mouvement dispose d’un réseau de volontaires au sein des communautés et déjà présents sur le terrain, dans quasiment tous les coins du monde, qui peuvent rechercher activement des personnes portées disparues. Aucune organisation au monde ne peut fournir un tel service.»


Un camp pour Simon

En ce lundi matin, un jeune conseiller du camp de volontaires de la Croix-Rouge polonaise guide Simon, un jeune handicapé, de l’autocar vers une petite maisonnette sur le site boisé. Tous les matins, le conseiller réveille Simon, l’aide à se laver le visage, à se brosser les dents et à s’habiller avant d’entamer une journée d’activités : chants, peinture ou confection de costumes. Le camp pour handicapés, administré par la section du district de Leszno, accueille plusieurs dizaines d’enfants; Simon est le héros d’un court documentaire, 14 jours, qui décrit les besoins, les difficultés et les plaisirs quotidiens des jeunes handicapés et de leurs parents. Vous trouverez un lien vers la vidéo sur le site www. redcross.int.



Photo : ©Croix-Rouge polonaise


Indice humanitaire

16 : Nombre d’États signataires de la Convention de Genève de 1864 pour l’amélioration du sort des militaires blessés dans les armées en campagne. Aujourd’hui, 166 pays ont ratifié les Conventions de Genève de 1949 et les deux Protocoles additionnels de 1977.
18 : Nombre de journalistes tués en Somalie en 2012, selon l’Union nationale des journalistes somaliens, à Mogadiscio. Ce chiffre a été multiplié par trois depuis la publication, en août 2012, de notre article «Protéger les témoins».
31 : Nombre moyen de catastrophes ou d’urgences sanitaires de faible ou de moyenne ampleur auxquelles les Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge réagissent chaque mois dans le monde*.
9500 : Nombre de messages Croix-Rouge recueillis et remis à des familles par le CICR et le Croissant-Rouge soudanais en 2012**.
160 millions : Nombre de tonnes de secours acheminées aux victimes de la Seconde Guerre mondiale en Europe entre 1941 et 1946 par la Commission mixte de secours constituée par le CICR et la Ligue des Sociétés de la Croix-Rouge (qui deviendra plus tard la FI CR)***.
209 millions : Nombre approximatif de personnes victimes de catastrophes naturelles en 2011, dont 206 millions par des catastrophes liées au climat*.
375 millions : Nombre de personnes qui pourraient être exposées chaque année, d’ici à 2015, à des catastrophes associées au climat*.

Sources: *FICR, **CICR, ***Beyond conflict, the International Federation of Red Cross and Red Crescent Societies 1919-1994.


Haut de page

Nous contacter

Crédits

Webmaster

©2013

Copyright