Page d'accueil
du Magazin

 

Nos Principes, nous-mêmes

 

À l’heure où des milliers de travailleurs migrants fuyaient le conflit en Libye en 2011, les volontaires travaillant à proximité de la frontière entre la Tunisie et la Libye étaient confrontés à de nombreuses épreuves, raconte Hafedh Ben Miled, coordonnateur de volontaires au sein du Croissant-Rouge tunisien.

Tous les volontaires ont travaillé 24 heures sur 24 ou presque et fait un excellent travail, assure-t-il, mais ceux qui avaient une formation particulière avaient un avantage.

La formation à laquelle il se réfère n’est pas un cours technique sur les premiers secours ou la gestion des situations d’urgence. Il s’agit plutôt du développement des qualités émotionnelles et psychologiques et des aptitudes nécessaires pour préserver l’impartialité et la neutralité dans des contextes particulièrement éprouvants.

«Quand les bénéficiaires deviennent agressifs parce qu’ils attendent longtemps pour bénéficier de services, nous sommes mieux préparés et plus patients, explique-t-il. Nous restons calmes.»

La formation à laquelle se réfère Hafedh Ben Miled fait partie d’une initiative de la FICR connue sous le sigle YABC : Youth as Agents for Behavioural Change («Les jeunes en tant qu’agents du changement de comportement»), qui aide les jeunes volontaires à agir en tant que modèles dans leur travail humanitaire et à encourager, par leur comportement individuel, une culture de la non-violence et de la paix.

Selon une étude à paraître sur les effets de l’initiative YABC, ces mesures ont des effets sur la prestation de services. Les volontaires qui ont participé au programme et à l’étude (plus de 300) affirment que ces qualités et ces compétences peuvent être apprises et développées par la pratique, la formation et l’exercice.

«Pour comprendre comment appliquer les principes et les valeurs du Mouvement, il est indispensable de faire d’abord un travail sur soi-même», explique Sonia Pezier, volontaire de la Croix-Rouge française et éducatrice YABC. «Ce n’est qu’ensuite que l’on peut changer les mentalités.»

Fondé sur les écrits d’acteurs humanitaires tels que Henry Dunant et Jean Pictet (qui a rédigé la première version des sept Principes fondamentaux), mais aussi de philosophes et de militants, de Socrate à Gandhi, le programme YABC repose sur un apprentissage empirique et pratique.

La formation de cinq jours que suivent les éducateurs YABC aide aussi les volontaires à voir une situation sous divers angles — le point de vue du bénéficiaire, celui du soldat, celui des autres agents de secours — et à développer les qualités personnelles nécessaires pour faire face à l’exclusion, à l’homophobie, au racisme, à la xénophobie et à la violence.

«Les jeunes ne sont pas les seuls à pouvoir en bénéficier», assure Katrien Beeckman, la fondatrice de YABC et chef du département Principes et valeurs à la FICR. «Nous avons tous besoin de définir notre relation personnelle avec les Principes fondamentaux, afin qu’ils cessent d’être des notions abstraites et distantes pour prendre un sens personnel et tangible et être applicables concrètement dans notre travail de tous les jours.»

Chacun des Principes exige certaines compétences ou qualités qui peuvent être développées et améliorées, dit-elle. Ainsi, l’impartialité exige intégrité, écoute active, analyse objective, réflexion critique et capacité à abandonner ses préjugés.

Bien que de nombreux témoignages démontrent les transformations que peut susciter la formation YABC, il est difficile de quantifier l’impact de l’initiative. Une étude d’auto-évaluation en ligne a révélé en 2012 que 97 % des personnes consultées estimaient avoir changé pour le mieux, tandis que 94 % pouvaient citer des changements précis de comportement qui restaient visibles et utiles des mois ou des années plus tard.

Chronologie
des Sociétés
nationales

150 ans d’action
humanitaire

 

Croissant-Rouge comorien
Juin 1982



Société du Croissant-Rouge des Émirats arabes unis
31 janvier 1983



La Ligue des Sociétés de la Croix-Rouge devient la Ligue des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge
11 octobre 1983



Croix-Rouge guinéenne
26 janvier 1984



Croix-Rouge de Guinée équatoriale
16 octobre 1985



Société de la Croix-Rouge des Iles Cook
5 mai 1989



Société de la Croix-Rouge d’Érythrée
1991; en attente d’être reconnue  par le CICR et admise au sein de la FICR.

 

La Ligue des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge devient la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. 27 novembre 1991

 

Croix-Rouge de Namibie
8 février 1992

 

Croix-Rouge tchèque
5 juin 1993

 

Cliquez ici à continuer
la frise chronologique

Haut de page

Nous contacter

Crédits

Webmaster

©2013

Copyright

S