Les personnes qui survivent aux violences sexuelles sont souvent dénigrées, tenues à l’écart et vivent sous la menace de représailles au cas où elles accuseraient publiquement leurs agresseurs. Ci-dessus, une femme témoigne, sous couvert d’anonymat, devant un tribunal militaire mis sur pied en 2014 pour juger des membres des forces armées de la République démocratique du Congo accusés d’actes de viol et d’autres abus sexuels commis deux ans plus tôt. Les photographies de ces procès ont valu à leur auteur, Diana Zeyneb Alhindawi, le premier prix du concours de photojournalisme «Visa d’Or humanitaire du CICR» (voir ici).
Photo : ©Diana Zeyneb Alhindawi


Page d'accueil
du Magazin

 

Haut de page

Nous contacter

Crédits

Webmaster

©2015

Copyright