Page d'accueil du Magazine
Le pouvoir de l'humanité
100 ans d'action Croix-Rouge et Croissant-Rouge en images

Photos précédantes
Photos suivantes
4
Un monde en folie




Hiroshima, 6 août 1945, 24 heures après l’explosion de la première des deux bombes atomiques — l’autre fut lancée trois jours plus tard sur Nagasaki — qui mirent fin à la guerre en Extrême-Orient. Aussitôt après ces frappes, le CICR lançait un cri d’alarme contre le développement d’armes vouées à l’extermination de masse.
Des réfugiés français pris dans l’étau de la Deuxième Guerre mondiale. Ce conflit fut terriblement meurtrier pour les civils, qui représentèrent 67 pour 100 du total des tués contre “seulement” 14 pour 100 lors de la Première Guerre mondiale. (Guerre et humanité)



Du personnel médical américain et allemand côte à côte pour secourir des victimes de la Deuxième Guerre mondiale, 1944-1945.




Déportation de familles juives du ghetto de Varsovie. Durant la deuxième guerre mondiale, le CICR a protégé des millions de prisonniers de guerre sur la base de la Convention de Genève de 1929. L’absence d’instruments juridiques en faveur des civils, en revanche, a eu de tragiques conséquences. Le silence du CICR face à l’horreur des camps de concentration nazis demeure l’un des épisodes les plus controversés de l’histoire de l’institution.



Pendant la Deuxième Guerre mondiale, des soldats russes reçoivent les premiers secours sur le front.
Photos précédantes
Photos suivantes




Haut de page | Nous contacter | Crédits | Edition courante |





© 1999 | Copyright |