Page d'accueil du Magazine

Jean-François Berger
Rédacteur CICR
Jean Milligan
Rédacteur Fédération
Nous étions conscients que le projet était ambitieux: sélectionner une poignée de photographies pour retracer cent ans d’histoire de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge n’est pas une mince affaire. Nous savions qu’il nous serait impossible de couvrir le trop large éventail des guerres et autres catastrophes, pas plus que la totalité des activités du Mouvement. Mais, ce que nous voulions surtout, c’était mettre en lumière ceux qui l’animent — et l’esprit qui les inspire.
En menant notre recherche, nous avons observé maintes fois la conversion des principes du Mouvement en actions concrètes, que ce soit à travers le réconfort apporté par un délégué du CICR à un prisonnier politique ou l’aide médicale d’urgence mobilisée par la Fédération et le personnel d’une Société nationale à la suite d’un séisme dévastateur. Cependant, pour chaque photo illustrant la réponse du Mouvement à une situation de crise, nous en avons découvert beaucoup plus qui révélaient la souffrance et l’affliction des victimes. Si le siècle écoulé a vu progresser sur bien des plans les valeurs humanitaires, il a aussi été marqué par des atrocités qui nous interdisent tout excès d’autosatisfaction. Nous avons intitulé cette rétrospective “Le pouvoir de l’humanité”. Choisi comme le message du Mouvement pour le prochain millénaire, ce slogan est désormais familier à chacun d’entre nous. Toutefois, nous avons voulu lui donner dans ces pages une signification plus large: celle du pouvoir que possède l’être humain de faire le mal comme le bien. Que le personnel des archives photographiques du CICR et de la Fédération soit ici remercié pour son précieux concours dans cette entreprise. Les ouvrages Beyond Conflict, de Daphne Reid et Patrick F. Gilbo, et Guerre et humanité, de Nicolas Bouvier et Michèle Mercier, ont également constitué pour nous de riches sources d’information et d’inspiration.


Jean-François Berger
ICRC editor
Jean Milligan
Federation editor
A plusieurs reprises, alors que nous étions prêts à renoncer à notre projet, les mots de Nicolas Bouvier, célèbre écrivain et artiste suisse, nous ont redonné courage. Qu’on nous permette de les citer en conclusion. “Je crois qu’il faut être soi-même passé par le feu, comme la mythique salamandre, pour classer, avec l’oeil d’un photographe et les scruples d’un historien, ces greniers du chagrin où l’on trouve heureusement aussi, et plus souvent qu’on n’oserait, des images de vie retrouvée, de réconfort et d’espoir, assez de petits miracles pour motiver et encourager ceux qui, sur le terrain, doivent souvent — comme le dit un poème du Moyen Age japonais — accepter l’inacceptable et tolérer l’intolérable.”






Haut de page | Nous contacter | Crédits | Edition courante|




© 1999 | Copyright |