27ème Conférence
de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge

Communication conjointe à la presse
CICR no 99/60
Fédération n° 31/99
Genève, le 1 novembre 1999

À l'écoute des Voix de la Guerre

Genève - En recueillant des opinions et témoignages individuels sur la guerre et ses règles, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a voulu se donner les moyens de mieux protéger les victimes des conflits. C'est dans ce but qu'a été lancée l'enquête intitulée Les Voix de la Guerre, dans le cadre de laquelle plus de 20.000 civils et combattants de dix-sept pays ont été interviewés entre les mois d'octobre 1998 et septembre 1999. On leur a demandé, en particulier, quelles règles fondamentales devraient être observées dans ces situations et pourquoi elles étaient si souvent violées.

Les résultats de cette étude sans précédent ont été compilés dans des rapports par pays qui seront publiés en même temps qu'un document de synthèse à l'occasion de la 27ème Conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Les rapports ont été établis par la société Greenberg Research Inc., un institut de sondage sis à Washington qui a mis au point la méthodologie employée pour cette consultation, combinant enquêtes d'opinion et analyse.

Si l'immense majorité des personnes consultées - entre 87 % et 98 % - estime que les civils devraient être épargnés par les hostilités, c'est loin d'être le cas dans la réalité. L'enquête du CICR aura permis de mieux comprendre les différentes raisons de ce paradoxe. Même à ce stade précoce de l'analyse, il saute aux yeux que le problème ne saurait s'expliquer par une simple perte du sens moral qui serait, en quelque sorte par fatalité, lié à l'état de guerre.

En fait, à mesure que les conflits se développent, les points de vue tant des civils que des combattants évoluent. Si l'on ajoute à cela la nature particulière de la plupart des conflits armés actuels, il advient que la signification du terme "civil" devient de plus en plus confuse. Les rapports font apparaître clairement les raisons de cette mutation des perceptions et comment les civils franchissent aisément un seuil au-delà duquel ils sont considérés comme engagés dans le conflit.

Le projet Les Voix de la Guerre vise non seulement à relancer le débat humanitaire dans le monde entier à l'aube du nouveau millénaire, mais aussi à rendre plus efficaces les efforts du CICR pour promouvoir la connaissance et l'application des règles de la guerre. Une analyse approfondie des témoignages recueillis nous aidera à mieux comprendre où se situe le fameux seuil au-delà duquel les individus sont assimilés à des combattants et donc exposés à des agressions considérées comme légitimes. C'est là que se trouve la clé d'une meilleure reconnaissance des nécessaires limites à la guerre et d'une meilleure protection des populations civiles.

Pour tout complément d'information, veuillez prendre contact avec :

Urs Boegli, Comité international de la Croix-Rouge (CICR)

Tel: 41 22 730 2389

Françoise Derron, Comité international de la Croix-Rouge (CICR)

Tel: 41 22 730 2915

Ensemble, la Fédération internationale, le CICR et les Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, constituent le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

| haut de page |






© 1999 | Anglais (page d'accueil)
Actualités

Dernier Bulletin Quotidien


105 millions de volontaires -- Communiqué de presse vidéo

Le Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge enregistre un recul important du volontariat

À l'écoute des Voix de la Guerre

Attribution de la médaille Henry Dunant

Le pouvoir de l'humanité - le pouvoir de l'eau

Ouverture de la Conférence du pouvoir de l'humanité