27ème Conférence
de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge

LES VOIX DE LA GUERRE

-- Résultats de la consultation mondiale


Organisateurs : CICR

Les résultats globaux de la consultation mondiale des populations affectées par la guerre que le CICR a entrepris afin de marquer le 50e anniversaire des Conventions de Genève ont été présenté par Yves Sandoz, directeur du Droit et de la Communication du CICR, en séance plénière de la 27e Conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge le 1 novembre.

Cette présentation a été suivie d'un atelier. Pour lancer la discussion, Stanley Greenberg, président de l'institut en recherche sociale que le CICR a mandaté pour l'aider à définir la méthodologie inhérent à tout sondage d'opinion, a commenté les résultats finaux. Simultanément, des copies du rapport final ont été distribuées aux participants.

Une discussion s'est ensuite engagée, au cours de laquelle remarques, questions et commentaires ont été faits par les participants tandis que les panelistes, Yves Sandow et Stanley Greenberg, répondaient ou commentaient.

1. Pourquoi le CICR a-t-il entrepris cette consultation et qu'entend-il en faire? Après des décennies au cours desquelles le CICR, à l'instar des autres organisations humanitaires, s'est fait le porte-parole des victimes de la guerre, il lui a semblé opportun de donner une voix aux populations directement affectées par la guerre, et de le faire avec méthode. Les résultats finaux indiquent autant de pistes de réflexion relative à la praxis humanitaire sur lesquelles le CICR entend travailler au cours des mois/années qui viennent. L'exemple de la diffusion des règles et des principes du DIH a notamment été évoqué.

2. Une suite à la consultation? Les participants ont évoqué la possibilité d'effectuer une consultation spécifiquement auprès des porteurs d'armes dans les conflits armés, qu'ils soient des soldats des armées régulières ou des combattants de groupes non-étatiques. En outre, un débat s'est ouvert à propos de la valeur ajoutée qu'une telle consultation, ou une nouvelle qui comporterait des questions plus spécifiquement orientées sur la prévention des conflits armés, pourrait avoir. Sans qu'une réponse claire ait émergé de la discussion, il semble néanmoins évident que la prévention des conflits est un item qui doit se tenir haut sur l'agenda - notamment des Sociétés nationales.

3. Quels bénéfices retirer de la consultation? Des représentants de plusieurs pays et/ou Sociétés nationales de pays dans lesquels s'est déroulée la consultation ont pris la parole pour exprimer leur satisfaction d'être partie de cet exercice mondial et reconnaître que celle-ci est challenging et utile, ainsi que pour lancer plusieurs idées relatives aux suites à donner (p. ex. l'empowerrment des populations et acteurs nationaux ou locaux, organisations de débats, etc.).

 



 

 

 

| haut de page |








© 1999 | Anglais (page d'accueil)
Ateliers
 

Les résumés des ateliers:

Les voix de la guerre

Volontariat 2000

Veuvage et conflit armé

Travailler en parternariat

La prolifération des armes légères

Lutte contre le SIDA dans les pays en développement

 

Faire respecter le droit humanitaire

Le projet SIrUS et les mécanismes de revision de la légalité des armes nouvelles

Utilisation et developpement des normes du projet SPHERE

Enfants affectés par les conflits armés

Effets des changements climatiques sur l'action en case de catastrophe

Actions humanitaires et secteur privé: intérêts communs?

Mise en oeuvre du statut de la cour pénale internationale

Formation en santé et en premiers secours