27ème Conférence
de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge

VOLONTARIAT 2000

Un défi pour le Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge pour renforcer la sociétée civile

Organisateurs : Fédération Internationale, Croissant- Rouge soudanais, Croix-Rouge suisse et Croix-Rouge finlandaise

Introduction Le présent document est un bref compte rendu de l'atelier qui a eu lieu sur le thème indiqué ci-dessus dans le cadre de la XXVIIe Conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, à Genève. On pourra trouver de plus amples renseignements sur les diverses contributions à l'atelier dans des documents distincts. Professeur Helmut Anheier, London School of Economics L'exposé du Professeur Anheier était fondé sur une étude du secteur non lucratif qui a été menée pendant dix ans dans 22 pays du monde pour le compte de l'Université John Hopkins de Baltimore, aux États-Unis. En Amérique du Nord et en Europe occidentale, la progression de l'emploi est bien plus rapide dans le secteur non lucratif qu'elle ne l'est d'une façon générale dans l'ensemble des secteurs. Cette expansion est en grande partie liée à la forte augmentation des recettes perçues par les organisations sans but lucratif au titre des cotisations. Il se pourrait d'ailleurs que la croissance de ces recettes en vienne à modifier profondément la nature de ces organisations. Les auteurs de l'étude constatent que, si l'on attribue bien une valeur économique à l'action des volontaires, celle-ci n'a pratiquement pas évolué au cours des dix dernières années, ce qui, compte tenu de la croissance du secteur, révèle un recul du volontariat. Le secteur associatif est comparativement beaucoup plus restreint dans les économies en développement et en transition, où il est confronté à la fois à un problème de légitimité et de reconnaissance, et à un problème de développement des ressources. Professeur Kelevi Kivistö, président de la Croix-Rouge finlandaise Dans le prolongement de l'exposé du Professeur Anheier, le Professeur Kivistö a entrepris de décrire plus en détail la nature du secteur associatif, dont il a évoqué les variantes dans différents modèles de systèmes économiques. Dans les social-démocraties, l'évolution vers une société de type plus libéral contraint le secteur associatif à assurer des services sociaux et sanitaires qui relevaient auparavant de l'État. Le volontariat a lui aussi changé de nature. Les gens ne souhaitent plus s'engager autant vis-à-vis d'une seule organisation. En Finlande, ils hésitent davantage qu'auparavant à adhérer à une organisation et, quand ils se portent volontaires, ils le font pour des périodes plus courtes. Que doivent faire les ONG pour s'adapter à ces nouvelles exigences et y répondre ? Questions et réponses Les questions de l'assistance ont mis en évidence quelques problèmes clés : Le secteur associatif n'est pas clairement défini. Est-il possible de déterminer dans lesquelles de ses parties le volontariat a progressé ou régressé ? Au Danemark, on attend de plus en plus des volontaires un "professionnalisme" accru, ce qui oblige à investir davantage dans les volontaires. Dispose-t-on d'éléments indiquant que la qualité du travail des volontaires s'améliore ? Le débat sur ces questions ne semble pas avoir de sens dans le cas de certains pays où l'État n'assure pas de services sanitaires et sociaux et où, parallèlement, l'absence de liberté d'association empêche la formation de groupes de volontaires et la création d'ONG. La notion de volontariat est très différente en Afrique de ce qu'elle est en Europe. Celui ou celle qui donne de son temps ne peut pas rentrer les mains vides, surtout quand il y a toujours du travail à faire dans la maison et dans les champs. La "professionnalisation" croissante des volontaires est manifeste aussi en Suisse. Les organisations volontaires doivent-elles refuser d'assumer les responsabilités supplémentaires qui leur sont imposées par un État qui se soustrait à ses obligations ? Volontariat au Soudan, Omer Osman, secrétaire général du Croissant-Rouge soudanais M. Osman a fait un exposé très intéressant sur le volontariat au sein de la société soudanaise. Dans un pays confronté à d'innombrables problèmes, qu'ils soient naturels ou provoqués par l'homme, le volontariat, sous la forme du "nafir", est une tradition bien établie. "Nafir" est un mot soudanais qui désigne l'auto-assistance et le soutien communautaire, aussi bien en période de crise que lors de célébrations telles que les mariages. Au sein du Croissant-Rouge soudanais, le volontariat est organisé selon des modalités plus structurées et plus formelles, communes aux organisations de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge à travers le monde. L'exposé de M. Osman a soulevé la question de savoir comment concilier les formes officielles et les formes officieuses de volontariat. Dr Nenad Javornik et Dr Slobodan Lang, Croix-Rouge croate Les deux orateurs ont décrit les problèmes qui se posent lors d'un conflit ethnique complexe, ainsi que le rôle des volontaires et celui de la société civile. Pendant le conflit bosniaque, les populations des Balkans ont traversé de terribles épreuves. Le Dr Lang a demandé instamment que des mesures spécifiques soient prises pour renforcer la société civile ainsi que pour réduire les risques d'éclatement de conflits ethniques et atténuer leurs effets. Guido Münzel et Carinne Bachmann, Croix-Rouge suisse M. Münzel et Mme Bachmann ont décrit les préparatifs menés par la Croix-Rouge suisse en vue de l'Année internationale des volontaires 2001. En Suisse, 24% environ de la population fait du volontariat sous une forme ou une autre. Il reste que le pays est confronté à des problèmes similaires à ceux que connaissent d'autres pays développés, tels que le recul du volontariat et l'évolution des valeurs et des motivations. L'Année internationale des volontaires est l'occasion de susciter à la fois une prise de conscience et un intérêt renouvelé pour le volontariat. Dans cette optique, la Croix-Rouge suisse a réuni des représentants de plusieurs grandes organisations de volontaires et établi une organisation temporaire chargée de coordonner les préparatifs en vue de l'Année des volontaires

 

 

| haut de page |








© 1999 | Anglais (page d'accueil)
Ateliers
 

Les résumés des ateliers:

Les voix de la guerre

Volontariat 2000

Veuvage et conflit armé

Travailler en parternariat

La prolifération des armes légères

Lutte contre le SIDA dans les pays en développement

 

Faire respecter le droit humanitaire

Le projet SIrUS et les mécanismes de revision de la légalité des armes nouvelles

Utilisation et developpement des normes du projet SPHERE

Enfants affectés par les conflits armés

Effets des changements climatiques sur l'action en case de catastrophe

Actions humanitaires et secteur privé: intérêts communs?

Mise en oeuvre du statut de la cour pénale internationale

Formation en santé et en premiers secours