Page d'accueil
du Magazine

Faire face à l’épreuve

Dans un petit village proche de Tillabéry, dans le nord-ouest du Niger, Fati Hassane, âgée de 61 ans, vend des sacs de riz d’un kilogramme grâce à une nouvelle banque de semences créée par la Croix-Rouge nigérienne et la FICR. Fati Hassane, qui préside un comité chargé de superviser la banque de semences, a entre autres pour tâche de rationner le riz et les semences afin que tous puissent être servis, tout en maintenant les prix au plus bas. Pendant ce temps, au Honduras, dans les collines à 20 km du lointain hameau de montagne de Las Joyas, un jeune homme du nom de Wilmer déambule à dos de cheval sur un terrain abrupt, glissant et rocheux. Wilmer n’est pas un cavalier comme les autres. En 2010, il a perdu ses deux jambes et un bras en chutant d’un train de marchandises qui roulait vers les États-Unis. Grâce aux prothèses dont le CICR l’a équipé, Wilmer gagne un modeste revenu en travaillant dans la plantation de bananes et de café de sa famille. Deux exemples, parmi bien d’autres, de la manière dont le Mouvement aide des personnes et des communautés à recouvrer leur indépendance et à tenir bon face aux épreuves économiques, physiques ou naturelles.

«La banque de semences a transformé ma vie comme celle des autres habitants du village, et j’en suis très heureuse», affirme Fati Hassane, qui préside un comité chargé de superviser cette banque dans un petit village proche de Tillabéry, dans le nord-ouest du Niger. «Auparavant, nous devions faire de longs trajets pour acheter du riz; à présent, nous en avons dans le village.» Photo : ©Mari Aftret/Croix-Rouge de Norvège

«On peut surmonter n’importe quelle épreuve, à condition de progresser pas à pas», assure Wilmer, travailleur hondurien dans une plantation, que le CICR a équipé de deux jambes artificielles. «Même si je tombe — et je tombe souvent —, je persévère jusqu’à ce que je réussisse.» Après avoir traversé le Guatemala, Wilmer a chuté d’un train auquel il s’était agrippé à Tenosique, dans le sud du Mexique, pour tenter de gagner les États-Unis. Photo : ©Olivier Moeckli/CICR

Avec l’aide d’un don en espèces du Croissant-Rouge du Pakistan et de la FICR, Aziz Ullah a pu ouvrir une boutique où il répare les pneus crevés pour les habitants de son village de la province de Sind. La subvention faisait partie d’un projet visant à fournir des sources de revenus aux familles victimes des inondations de 2010.
Photo : ©Usman Ghani/FICR

«Ils sont toujours là pour m’encourager, pour m’aider à aller de l’avant et à changer ma façon de voir la vie», explique Jackeline Erazo, une femme de 37 ans, au sujet des volontaires du programme Panica de la Croix-Rouge colombienne, qui touche des familles vulnérables à El Calvario, un quartier pauvre de Cali. «Ils me fournissent aussi des vivres et donnent des cours à mes enfants pour leur éviter de tomber dans la délinquance. Je me réjouis toujours de les voir : quand ils sont là, je me sens mieux protégée et moins seule.» Photo : ©Rene Diaz Helkin/FICR

Haut de page

Nous contacter

Crédits

Webmaster

©2012

Copyright